CORRECTEUR/REVISEUR

 

CORRECTEUR-REVISEUR A DOMICILE

l Le monde de l’édition vous fascine, devenez correcteur d'épreuves à domicile en contrat avec une ou plusieurs sociétés d'éditions ou de presse :

Descriptif de l'activité

Il faut faire la différence entre 2 niveaux de corrections :

'la préparation de copie' :

Relecture de textes dactylographiés voire plus rare, de manuscrits. Correction grammaticale, des fautes d’orthographe, élimination des coquilles qui se glissent malencontreusement dans les textes.

Correction de la syntaxe, de style, oublis.

Sur un double ('la copie') corrections typogaphiques : annotations techniques concernant le document à mettre en page destiné au 'graphiste exécutif' : choix des polices de caractère (texte, titres...), graisse des caractères, position des titres, corps des caractères, portion de texte en italique, soulignement, indice, nombre et largeurs de colonnes par page, marges à gauche, à droite, justifications (centré à gauche, à droite, au milieu), tabulations, texte en drapeau appuyé à gauche, appuyé à droite, segments de paragraphe, saut de ligne, retour à la ligne, retraits de paragraphes ou de la première ligne de paragraphe, lettrines au départ du texte, espacement des caractères, espacement des lignes (interlignage) etc... Tous ces choix ont déjà été prédéfinis au préalable par votre employeur, vous n'avez qu'à les appliquer à bon escient au texte brut.

-   'la correction de copie' : Lors du tirage de l’épreuve avant l’impression finale, intervention directement sur les épreuves de composition déjà mises en page. Repérage et localisation de fautes, d'erreurs, de défauts de mise en page suivant des indications précises.

Une deuxième lecture peut être jugée indispensable, après la prise en compte de vos indications et des retouches d'auteurs : c'est ce qu'on appelle la 'révision'. C'est en général, la dernière correction avant le passage en imprimerie.

Mais quelquefois, sur des documents importants (textes officiels, administratifs, de contrats, de règlementations, d'avertissement légal...) et sur les textes de prestigieuses maisons d'éditions, une troisième lecture peut être utile et reconduite.

- le cas particulier de la réécriture complète d'un texte. Dans le cas où le texte, n'étant pas écrit par un professionnel, doit être entièrement refaçonné, restructuré pour une bonne compréhension : seules les idées sont alors conservées pour la réécriture finale. Exige un certain niveau littéraire.

Qualités à posséder pour l'exercice de cette activité :

Etre méticuleux, vif, concentré sur les textes à lire et posséder un oeil aiguisé pour ne rien laisser passer,

Goût pour la lecture voire un amour pour la langue Française et ses subtilités,

Etre patient,

Et bien entendu une maîtrise dans les moindres détails du code ortho-typographique (cette maîtrise du code orthotypographique s’acquiert à l’aide d’un petit fascicule).

Matériel nécessaire :

Cette activité requiert très peu de matériel de départ :

Avec la démocratisation de l'nformatique, de plus en plus de lecteurs-correcteurs-réviseurs retouchent directement les fautes sur l'écran de leurs micro-ordinateurs et rendent à leurs employeurs, directement le texte corrigé sur disquette, zip ou CD gravé (document au format word ou x-press). C'est un plus très apprécié mais pas obligatoirement nécessaire, surtout au début de votre activité.

Un dictionnaire Larousse de langue Française, un dictionnaire de synonymes, quelques 'Beschrelles', et une assimilation sur le bout des doigts du code typographique.

Du correcteur fluide blanc à fort pouvoir couvrant, à séchage rapide et avec réécriture facile, des stylos de couleurs dont l'éternel rouge (pour différencier les différents types de correction).

Où cherchez vos employeurs ou vos clients ?

Contactez en priorité :

Les petites et moyennes maisons d'éditions ainsi que les imprimeries (cherchez leurs adresses sur les moteurs de recherche du net : mots clefs 'éditeur', 'édition', 'publication'...),

Les journaux, revues, magazines (adresses des sociétés de presse sur les pages de garde des revues, quelques fois e-mails de reponsables...)

Et par extension, tout ce qui est imprimé, contenant beaucoup de textes à lire et paraîssant à intervalles réguliers (périodiques bimestriels, bi-annuels, journaux de communication d'entreprises, revues associatives, journaux culturels régionales, revues éditées par les mairies, les organismes tels que les chambres de métiers, les caisses de retraite, etc...).

Une astuce pratiquée dans le milieu pour trouver ce type de travail à domicile : repérez les fautes dans une revue fraîchement lancée sur le marché, soulignez-les et renvoyez l'exemplaire corrigé au chef de la publication en personne avec une lettre de vos compétence et vos coordonnées ! Pris dans la tourmente de la création du premier numéro, beaucoup de nouvelles revues font l'impasse sur l'emploi d'un correcteur au début, par économie : mais par la suite, ils se voient dans l'obligation d'employer une personne compétente pour garder une certaine image de leurs publications. Une revue remplie de fautes manque de sérieux et donne toujours mauvaise impression au lecteur. A ne pas négliger donc...

Autres sources de contacts possible : page jaune à 'éditions culturelles', 'éditions techniques et scientifiques' et 'presses / journaux / revues / bulletins (éditions)'. Des offres d’embauche peuvent également paraître sous la forme de petites annonces dans livre-hebdo, la revue concernant les libraires et les éditeurs. Par ailleurs, demandez au cercle de la librairie la liste :

Des principaux éditeurs adhérents au syndicat (pour des candidatures spontanées),

De toutes les revues concernant le monde de l’édition (pour les petites annonces).

Sur internet : electre.com : base de données du répertoire des éditeurs et diffuseurs de langue Française.

Rémunération pratiquée

Vous pouvez être rémunéré suivant le millier de signes parcouru. Dans le milieu, il est admis qu'un lecteur professionnel corrige à l'heure :

en préparation de copie : environ 5 à 7000 signes à l'heure,

en première lecture de correction de copie : 12 à 15 000 signes,

en seconde lecture de révision de copie : environ 20 000 signes

en troisième lecture : varie fortement, il s'agit de textes importants et un travail qualitatif de correction s'impose. Aucune erreur ne doit vous échapper. Tarif horaire peut s'étendre jusqu'à 18 € voire 20 €.

Signalons qu'une page de roman contient entre 1 500 et 3 000 signes (suivant la densité du texte). Vous pouvez, si vous le désirez, vous exercer sur une page, pour voir si vous êtes dans les temps et être opérationnel.

Tarif généralement constaté chez les éditeurs :

 entre 10 € et 15 € par heure travaillée.

Statuts :

la réécriture de texte (rewriting) est considéré comme un acte de création littéraire et dépend comme il se doit de l' Association pour la Gestion de la Sécurité Sociale des Auteurs (site web de l'A.G.E.S.S.A. : agessa.org ). Il faut en effet se rapprocher du régime spécial de cette caisse lorsque vous exercez une activité d'auteur à domicile (les écrivains par exemple).
Dans le milieu éditorial, comme dans celui de la presse, le correcteur travaillant à domicile a le statut du salarié, et touche, comme tout salarié, un salaire mensuel. La seule différence ? : les correcteurs de presse peuvent bénéficier d'un abattement sur leurs impôts s'ils sont titularisés (carte de presse des journalistes professionnels).

En ce qui concerne les formations :

Pour les stages de formation de Lecteur-Correcteur :

FORMACOM (Association loi 1901
Convention Correction formation professionnelle Stages de 6 mois pour former des correcteurs)

19, Rue Honoré d'Estienne d'Orves
93 500 PANTIN

Site web : formacom.org

***

CENTRE D'ECRITURE & DE COMMUNICATION
6, Rue Laplace
75 005 PARIS

Site web : centreec.com

Perspectives d'avenir

Le métier de correcteur a encore de beaux jours devant lui : nous sommes certes dans une époque d'images, mais on ne peut se passer de textes et si possible sans... fautes ! Avec l'apparition du net et des textes virtuels, un nouveau débouché s'offre au métier de correcteur : celui de la correction de textes sur écran de sites webs :

modifications à la volée directement sur logiciel web (Dreamweaver...)

ou tirages sur imprimante personnelle des pages web du site, annotations de votre part puis par la suite intégration de vos corrections par le webmaster du site en question...

Pour en savoir plus

SITE OFFICIEL DES CORRECTEURS
correcteurs.org

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site