TRADUCTEUR

 

TRADUCTEUR, TRADUCTRICE A DOMICILE

Avec l'Europe et la mondialisation, la demande de traductions est en forte hausse durant ces dernières années. Cette activité n'est certes pas nouvelle, mais internet et les courriers électroniques ont apporté une souplesse indéniable à l'exercice de cette profession : on parle désormais de télé-traduction à domicile...
Découvrez ci-dessous toutes les informations de ce métier tout particulièrement adapté à internet et au travail chez soi...

VOTRE ACTIVITE

consiste à traduire une grande diversité de documents. Ces documents peuvent être :

des dossiers, des rapports annuels, des comptes rendus de séminaire,

des manuels d'utilisation technique (informatique, logiciels, appareils...)

des documents commerciaux (brochures publicitaires, journaux internes, plaquettes commerciales...)

des sites webs pour l'adaptation dans une langue étrangère (souvent la version anglaise),

des ouvrages (guides, romans, albums de photos avec légendes...).

des documents spécialisés médicaux, techniques, juridiques : nécessité d'avoir des dictionnaires extrêmement pointus et une certaine connaissance dans les domaines concernés.

des CV et lettres de motivations

de l'interprétariat en différé (bande audio, vidéo à retranscrire) ou de l'interprétariat en simultané (possibilité de déplacement hors de votre domicile).

Catégories de traducteurs

On peut classer les traducteurs en 3 grandes catégories :

le traducteur polyvalent : s'occupe de textes classiques, documentation générale, sans spécificité particulière.


- le traducteur littéraire : traduction axée sur les oeuvres littéraires écrites en langues étrangères.


le traducteur technique : spécialiste dans l'un (ou plusieurs) des 25 domaines édictés par la Société Francaise des Traducteurs..

Tendances actuelles

Les demandes de travaux de traduction sont en relation bien entendu avec les évolutions économiques et les échanges commerciaux avec l'étranger. Si le commerce se développe entre 2 pays, et il y a fort à parier que la prestation des traducteurs sera grandement sollicitée. Voici ci-dessous le panorama des tendances des langues dans le marché de la traduction :

> Les langues indo-européennes

- L'anglais, italien, espagnol et portugais : stable
ces langues connaissent les plus gros volumes de demandes mais ce sont aussi celles où l'offre de professionnels de la traduction est la plus prolifique d'où une concurrence plus directe.
- l'allemand : en hausse : c'est aussi la langue utilisée dans les rapports commerciaux avec beaucoup de pays de l'Est
- le néerlandais, flamand : stable : langue germanique parlé au Pays bas et en Belgique

> Les langues Slaves : en hausse

- Le russe, Le tchèque, le hongrois, le polonais, le roumain : les langues des pays de l'est connaissent actuellement une regain d'intérêt. Emergence également de langues secondaires nationales soviétiques comme le slovaque, l'estonien, l'ukrainien, le Letton...
Les langues slaves les moins traduites restent le bulgare, le slovaque, le serbe...

> Les langues dites 'orientales'

- l'Arabe : en baisse : ralentissement des échanges avec la France depuis la guerre du Golfe et les attentats...
- Le Coréen, le Chinois (chinois-pop / chinois Taiwan), le Thaî, l'hindi et le Japonais : en hausse : surtout pour la traduction de brevets techniques, de manuels, de logiciels. La demande existe mais l'offre de traducteurs est réduite. Précisons que la traduction de ces langues nécessite l'équipement de logiciels de traitement de texte adapté aux caractères.

> l'hébreux (langue sémitique parlé en Israël), le grec, le Turc : en baisse.

> les langues scandinaves (suédois, danois, finnois, norvégien...) : en hausse : les langues des pays nordiques comme le suédois sont promis a un bel avenir dans la traduction.

Compétences & qualités à posséder

- bien entendu, une très bonne connaissance de la langue à traduire (langue source) : maîtriser une langue étrangère dans ses moindres finesses. Une formation en langue est très utile mais pas obligatoirement indispensable : beaucoup de personnes pratiquent couramment 2 langues (double nationalité,...) voir plusieurs. Pourquoi ne pas utiliser cet avantage pour exercer ce métier à domicile en commençant par de courts documents et des petits textes ?

- Une parfaite maîtrise dans la langue de rédaction (langue cible) : en outre, savoir rédiger correctement un texte en Français.

En ce qui concerne le traducteur littéraire, des notions littéraires sont à développer : nécessité de savoir marier son activité de linguiste à celui de l'écrivain. Donner un sens et un relief au texte traduit, sans pour autant trahir l'auteur.

- à l'inverse, en traduction technique, les qualités d'écriture de l'écrivain sont moins importantes que les connaissances techniques et linguistiques.

Gage de qualité et règle professionnelle dans le milieu de la traduction : traduire un texte uniquement dans la langue où vous maîtrisez le plus la complexité et toutes les finesses : votre langue maternelle c'est-à-dire la langue du pays où vous êtes né. Généralement, le traducteur déchiffre et comprend aisément sa seconde langue, mais il ne sait bien rédiger que dans sa langue maternelle. Traduire un document dans votre seconde langue pourrait se révéler hasardeux et manquer de précision... et vous causez du tort pour votre avenir dans la traduction. On parle de langue source pour la deuxième langue et de langue cible pour la langue maternelle. Soigner ses traductions est impératif et c'est le sérieux de vos travaux qui déboucheront sur de nouvelles commandes. Car le milieu de la traduction est un milieu ou le bouche à oreille fonctionne remarquablement bien et si vous effectuez un travail de qualité, vous n'aurez aucun mal à constituer un solide réseau de clients.

Equipement & organisation de la prestation

La traduction à domicile est une activité remarquablement adaptée au télétravail : vous pouvez rechercher des traductions à faire, les réaliser chez vous et les envoyer par e-mail à votre donneur d'ouvrage : vous travaillez à distance, ce serait dommage de ne pas en profiter.

En ce qui concerne le matériel, un ordinateur et une connexion internet suffisent. Généralement, 'Word' (ou similaire) est le logiciel le plus répandu pour ce type de travail : vous prendrez donc soin d'envoyer le document par e-mail en 'fichier joint'/'pièce jointe'. Les formats communément acceptés dans le milieu de la traduction sont : .txt, .doc, .rtf, .wlp.

Pour les pages webs, le format traduit en .htm / .html est en train de se développer mais il faudra alors vous équiper d'un éditeur HTML (dreamweaver par exemple). Le format HTML ne gère pas le texte normalement et génère un code de caractère particulier pour les accents par exemple. (ex. la lettre 'é' s'inscrit '&eacute' en langage HTML). Bien évidemment votre éditeur html vous retranscrit tout cela automatiquement : vous n'avez donc plus qu'à vous concentrer sur la traduction proprement dite.

Dans le cas des traductions techniques, les dictionnaires spécialisés sont impératifs pour finaliser une traduction professionnelle. Sur vive-les-langues.com, site portail dédié aux langues très utile notamment pour la recherche de dictionnaires spécialisés, dictionnaires multilingues en ligne, problèmes de linguistique, forum d'entraides....

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site