VENTE A DOMICILE

LA VENTE DIRECTE A DOMICILE 

E

QUELQUES EXEMPLES DE VENTE A DOMICILE

CHARLOTT ..LINGERIE Devenez Vendeur Indépendant Charlott'

HUSSE : LES CHIENS ET LES CHATS...
HUSSE recherche des vendeurs à domicile indépendants. au n° vert : 0 800 360 350

Démarrez votre activité A M W A Y

Présentation du concept 3D PHOTO CLONESERVICE

FRANCHISE POUR VENTE DE PHOTOS EN 3D ALLEZ VOIR LE SITE

C A P T A I N T O R T U E , leader français de la Vente à Domicile de vêtements !

SOCIETE TUPPERWARE

 

SOCIETE AVON

 


 Effectuer des achats à domicile directement est une possibilité de plus en plus appréciée dans les pays développés. A côté des ventes en magasins ou par correspondance, la vente directe est la 3ème voie de la distribution en pleine croissance. La vente directe est caractérisée par le service offert par un vendeur compétent qui présente ses produits au cours d’un entretien personnalisé. Ces vendeurs ambassadeurs de l’entreprise auquelle ils sont affiliés constituent donc sa plus grande richesse. En fait la vente directe se définit par toute vente qui se réalise directement et sans intermédiaire, du fabriquant au consommateur.

tout le monde en parle mais c’est un secteur encore mal connu de notre économie.

la majorité d’offres d’emplois des petites annonces que vous pourrez trouver dans votre journal régional concernent ces types de vente.

il est souvent question de vendre des articles à l’extérieur : en effet, ces activités ne s’éxercent pas toutes à votre domicile mais une grande partie du travail peut se faire de chez vous (prise de rendez vous par téléphone, préparation du planning hebdomadaire, assimiler des documents de formations à la vente fournis par l’entreprise,...).

contrairement aux idées reçues, il est possible d’avoir une activité chez soi (ou à proximité) avec la vente directe et notamment avec les ventes en réunion privée (c’est précisémment sur ce type de vente que nous porterons notre attention, voir plus loin). Comme vous allez le découvrir il n’y a pas que les fameuses ventes ‘porte à porte’/démarchage, qui ne remportent pas souvent une grande adhésion.

Pourquoi choisir cette activité ?

Ce secteur de la vente est un secteur très dynamique et il y a de réelles possibilités de revenus pour celle ou celui qui décide de se lancer avec travail et motivation. La vente directe a souffert parfois d’une mauvaise réputation (surtout avec les mandataires libres, nous vous expliquerons plus tard pourquoi) mais cette situation tend à disparaître.

Certaines personnes ont beaucoup de réticence face à la vente à domicile pourtant :

La vente directe est créatrice d’emplois. Par ailleurs, elle est ouverte à toutes les personnes quelque soient leurs niveaux d’étude, leurs qualifications professionnelles ou leurs catégories d’âge. Les catégories les plus touchées par le chômage comme les jeunes et les plus de 50 ans peuvent trouver leur place à condition qu’ils soient motivés. Même une personne n’ayant jamais travaillé (ex. une mère de famille après avoir élevé ses enfants peut se lancer étape par étape dans cette réelle profession). En France, la Fédération de la Vente Directe groupe une centaine d’entreprises adhérentes et 250 000 vendeurs travaillant dans la vente à domicile (500 000 en comptant les vendeurs de toutes les entreprises Francaises hors syndicat, en Europe 1 380 000 vendeurs et près de 10 millions dans le monde). C’est encore un des rares secteurs ouvert à tous, ne connaissant pas la crise et le chômage et qui continue d’embaucher ‘à tours de bras’.

Le respect des horaires n’est pas un élément d’appréciation de votre travail puisque, au contraire les entreprises proposent des activités adaptées aux contraintes individuelles (activité qui peut convenir tout à fait aux jeunes femmes élevant leurs enfants...).

La vente directe constitue une remarquable école de vente reconnue par tous les professionnels, elle vous offre donc de multiples opportunités de carrière par la suite. C’est en effet un véritable métier qui s’apprend au contact des vendeurs et où vous recevez une formation par l’entreprise que vous aurez choisi (certaines d’entre elles offrent de véritables stages d’une à 2 semaines).

Pourquoi un tel développement

La vente directe, ouverte à tous les besoins des consommateurs et répondant aux attentes de notre époque et de nos sociétés modernes, offre plusieurs avantages uniques :

l’achat à domicile devient un service supplémentaire source de gain de temps et d’adaptation aux horaires personnels.

la présentation effective du produit par un vendeur fournit une information détaillée qui garantit un achat raisonné, répondant à des besoins bien identifiés.

les règles professionnelles de la vente directe apportent à l’acheteur des protections inconnues dans les autres systèmes de distributions : les entreprises adhérentes au syndicat s’engagent en effet à respecter des lois précises concernant la protection aussi bien des consommateurs que des vendeurs :

- la garantie d’une société et d’un vendeur clairement identifiés.
- la garantie d’une information détaillée et sincère.
- la garantie d’un service consommateur de qualité.
- la garantie d’un bon de commande précis et facile à lire.
- la garantie d’un délai de réflexion de 7 jours, sans payement préalable.
- la garantie d’un service après-vente.
- la garantie d’un conseil et d’une médiation directe.

L’acte d’achat à domicile offre donc des garanties inhabituelles qui ne peuvent s’appliquer qu’à des produits de grande qualité proposés par des entreprises capables d’une volonté permanente de satisfaction de leur clientèle. Ces garanties justifient la confiance grandissante qui est accordée par les consommateurs aux entreprises qui appliquent les règles professionnelles rigoureuses édictées par la Fédération de la Vente Directe.

Ces services personnalisés assurent à la vente directe une place grandissante dans la distribution. Son importance dans la consommation des ménages est significative de la maturité des structures commerciales d’un pays. Ainsi, une étude a montré que dans l’ancienne République Fédérale d’Allemagne, le chiffre d’affaires réalisé en vente directe par plus de 500 000 vendeurs représente 23,50 % de la consommation des ménages.

Faire mieux connaissance avec le FVD

Fondé en 1966, sous forme d’association puis transformé en syndicat en 1973, le SVD est devenu aujourd’hui la F.V.D. : Fédération de la Vente directe. Représentatif des entreprises s’adressant directement aux consommateurs, la Fédération a été créée pour promouvoir une image positive de la vente directe et veiller à l’application rigoureuse des règles professionnelles.

Par ailleurs le FVD a atteint 3 objectifs :

faire reconnaître la profession dans sa spécificité et promouvoir une image de sérieux et d’honnêteté recherchée par ses adhérents : les plus grandes entreprises qui comptent dans la profession lui sont affiliées, forment leurs vendeurs et développent une image positive.

représenter les Entreprises de Vente Directe membres auprès des pouvoirs publics et des média : la FVD est reconnue par les pouvoirs publics, en qualité de porte parole de la vente directe.

collaborer avec les associations de défense des consommateurs, et trouver des solutions adaptées à ce canal de distribution : la FVD entretient des contacts réguliers avec les Associations de consommateurs nationales ou régionales. Un ‘contrat approuvé’ a été signé sous l’égide du ministère de la consommation avec huit de ces associations.

Statut et rémunération

Ce travail à la carte peut être un emploi véritable à temps complet ou à temps partiel, ou bien un simple complément de revenus obtenu parallèlement à une activité principale.

Ainsi, suivant votre choix, vous pouvez évoluer d’une ressource d’appoint vers un niveau de gains élevés suivant le temps consacré, et l’acquisition progressive d’une véritable compétence professionnelle. Encore une fois, tout dépend du temps consacré et de la nature du produit vendu. D’où la difficulté de donner des estimations précises (cela peut aller de 2 000 F à 40 000 F par mois).

Vos activités peuvent s’exercer :

soit dans le cadre d’une fonction de salarié à temps partiel, ou à temps complet : la force de vente est constituée par des vendeurs exclusifs. Ce sont de véritables professionnels formés et dirigés par un encadrement soucieux de leur compétence et de la qualité des relations humaines dans l’entreprise. Rémunération constitué d’un fixe, de commissions et de primes en fonction des résultats obtenus.

soit avec un statut de travailleur indépendant de mandataire ou de distributeur revendeur : également conçue aux Etats-Unis dans les années 50 (fondateur : société Amway), ce mode de distribution se développe depuis une trentaine d’années avec un très fort taux de croissance. Le distributeur est un mandataire ou un acheteur-revendeur ayant adopté le statut de travailleur indépendant. La grande majorité des entreprises de vente directe offrent des perspectives d’évolution au sein de leur hiérarchie. Une évolution vers des fonctions d’encadrement est systématiquement proposée et peut aboutir aux responsabilités les plus élevées. Des textes législatifs spécifiques à la vente directe précisent les statuts sociaux de cette profession classée sous une rubrique distincte (code APE 526G). Ainsi, de vendeur, peut on évoluer vers un poste de responsable de secteur ou chef de vente. Tout en continuant souvent à vendre vous même, vous encadrez alors un certain nombre de vendeurs sur lesquels vous êtes comissionné (voir plus loin ‘vente multiniveau’). Puis on peut se voir proposer un poste de responsable de région. Vous serez alors dans la plupart des cas, salarié à plein temps de l’entreprise.

La conduite de l’entreprise à l’égard des vendeurs

Voici quelques extraits du code de déontologie de la vente directe protégeant les vendeurs, que vous pouvez vous procurer à la Fédération de la vente directe :

3/3 l’information : les sociétés informent de manière sincère et explicite les vendeurs sur leurs perspectives de gains et de frais, sur leurs droits et leurs obligations commerciales, fiscales et sociales, sur les gains liés aux ventes réalisées soit directement par le vendeur, soit par les vendeurs qu’il a présentés à la société. Les modalités d’obtention, des revenus doivent être transparentes, compréhensibles et sans équivoque.

3/4 la capacité de gains : les sociétés ne donnent pas aux vendeurs une fausse représentation de leur capacité réelle de vente ni sur leur potentiel de gains. Toute présentation de vente ou des gains doit être basée sur des faits réels.

3/5 le contrat écrit : les sociétés doivent fournir aux vendeurs un contrat écrit signé par le vendeur, et contenant tous les éléments essentiels à leur collaboration. Les sociétés et les vendeurs s’interdisent de mener des actions empiétant sur le domaine de la vie privée du vendeur.

3/7 expiration du contrat : à la rupture du contrat d’un vendeur, la société doit reprendre les stocks de produits invendus acquis au cours des 12 derniers mois... et les créditer sur la base d’un coût réel d’acquisition net éventuellement réduit d’une somme à la charge du vendeur qui ne peut dépasser 10 % du coût réel d’acquisition.

3/8 les stocks : dans les systèmes d’achat pour revendre, les sociétés doivent recevoir directement les commandes de tous les vendeurs et elles ne peuvent exiger ou encourager les vendeurs à acheter des stocks de produits qui ne tiennent pas compte des éléments suivants : le lien entre l’importance du stock et les possibilités de vente suivant la nature et la compétitivité des produits sur le marché, la politique de reprise des produits, et leur remboursement par la société.

3/9 la détermination des revenus : les sociétés doivent adresser à chaque vendeur des états périodiques, qui, dans la mesure du possible, concernent les ventes, paiements, livraisons, annulations, le détail des revenus, comissions, bonus, remises, et tout autre élément significatif, conformément au contrat signé entre la société et le vendeur...

3/10 l’enseignement et la formation : les sociétés et les vendeurs forment les autres vendeurs grâce à des informations adaptées en contenu et en temps et comprenant au moins la loi régissant la vente directe...

Le type de produits que vous aurez à présenter

Le poids économique que représente ce canal de distribution commerciale est dû à sa présence dans un très grand nombre de secteurs dont la diversité augmentent sans cesse. Le chiffre d’affaire des sociétés membres de la Fédération de la vente directe, approche, en France, les 6 milliards de Francs pour la vente de produits tels que:

- l’édition,
- l’édition d’art,
- les abonnements (livres, périodiques, TV câble),
- les articles ménagers,
- le textile (vêtements, lingerie féminine),
- l’électroménager,
- les produits d’entretien,
- le cosmétique (produits de beauté, maquillage...),
- l’agro-alimentaire,
- les produits diététiques/forme,
- l’équipement de la maison,
- les annonces immobilières.

Un conseil, prenez tout votre temps pour choisir la bonne gamme de produit : car c’est la notoriété de la marque que vous représenterez qui peut faire toute la différence au niveau des ventes et de vos revenus.

 

C Comment se déroule une vente :

l’élément fondamental est la démonstration-information au domicile du client, à votre domicile ou à celui d’un tiers en cas de vente en réunion privée. Quelle que soit l’approche commerciale, la vente directe offre aux consommateurs une opportunité d’achat raisonné, grâce à l’information fournie par le vendeur, et protégée par les règles professionnelles très strictes définies par la Fédération de la Vente Directe. Lorsqu’un consommateur prend une décision d’achat, il doit recevoir un bon de commande qui précise le nom et l’adresse du fournisseur et le nom du vendeur. Ce bon de commande respectant la législation en vigueur comporte un bon de rétractation détachable (7 jours) et aucun versement d’acompte ne l’accompagne.

De surcroît, le contact humain matérialisé par des millions de visites réalisées annuellement à domicile, crée un courant de convivialité, moins présent dans les autres branches du commerce. Depuis quelques années, ce besoin s’est amplifié du fait des contraintes introduites dans la vie moderne par les conditions de travail, d’habitat et d’achat.

3 grands types de vente

- La vente individuelle, de personne à personne qui concerne les produits d’un certain niveau de prix, proposés généralement avec une offre de crédit. Cette forme de commercialisation est la plus ancienne mais elle évolue en utilisant de plus en plus d’autres outils comme par exemple la prise de rendez vous par téléphone...

- La vente multiniveau : votre activité commerciale s’accompagne d’une recherche de nouveaux distributeurs pour constituer votre propre organisation de distribution. Votre revenu provient des comissions sur vos ventes personnelles mais aussi sur les ventes de vos distributeurs recrutés (votre réseau). En fait ce procédé se fonde sur un système de distribution par parrainage : chaque ‘parrain’ s’efforce de recruter des ‘filleuls’ afin de commercialiser à domicile différentes gammes de produits. Ces filleuls deviennent donc des mandataires de la société, et à ce titre, bénéficient d’une remise sur les produits qu’ils diffusent. Chaque filleul est évidemment tenté de parrainer d’autres personnes afin d’accroître ses recettes et le montant de ses comissions. Les avantages annoncés de la vente par démultiplication sont nombreux : vente à domicile, absence de stock, investissement réduit (achat d’un kit, pas de connaissance particulière). Il faut en effet savoir que dans le cas du mandataire libre, n’étant pas propriétaire de la marchandise, vous devrez débourser une petite somme pour l’achat de votre kit de démonstration. Ce principe de vente par démultiplications appellé aussi vente multiniveaux est totalement légal. Le problème n’est pas dans le fonctionnement de cette vente particulière mais plutôt dans le fait qu’on rencontre beaucoup dans ce milieu des vendeurs, plus préoccupés à recruter de nouveaux filleuls que de vendre réellement les produits de la gamme (qui deviennent alors secondaires). C’est pour cette raison que la jurisprudence vient trancher au cas par cas les méthodes qui ont été incorrects : on estime que l’activité est illicite lorsque le recrutement de filleuls constitue manifestement la source principale de revenus du parrain, le produit à diffuser devenant le prétexte de la vente. Les préjugés négatifs sur le multiniveau viennent de là mais aussi de certaines sociétés peu scrupuleuses (n’appartenant pas à la Fédération) qui diffusent des produits innéficaces ou de mauvaise qualité, de l’abus et du sans-gêne de certains vendeurs prêts à tout pour écouler leurs marchandises avec des méthodes de vente à la limite de l’honnêteté. Par contre, les entreprises membre du syndicat et leurs vendeurs sont tenus d’obéir à des règles strictes.

7 règles d’or pour bien choisir son entreprise

Beaucoup d’entreprises pratiquent ce mode de vente (pas seulement celles adhérentes à la Fédération) et il convient donc de faire le bon choix. En épluchant les hebdos, vous risquez de tomber souvent sur des petites annonces du type ‘propositions d’activités d’appoint’ offrant ce type de travail. Et c’est pour cette raison, qu’avant de vous lancer aveuglément dans la vente multiniveau, quelques précautions élémentaires s’imposent. Nous vous donnons donc 7 points pour savoir si l’offre est sérieuse.

La société qui vous engage doit au minimum :

vous faire signer un contrat qu’elle signe également,

vous laisser au moins 8 jours de réflexion entre le moment où elle vous remet un contrat et le moment où vous signez,

ne pas vous demander de sommes d’argents disproportionnées pour l’achat du produit que vous aurez à vendre (les frais à verser au démarrage de l’activité pour la constitution de votre stock de départ).

reprendre vos invendus avec une décote de 10% minimum,

cotiser pour vous à la sécurité sociale.

Vous devez par ailleurs prendre les précautions suivantes :

vous assurer du sérieux et de l’ancienneté de l’entreprise (registre du commerce).

et surtout privillégier les entreprises qui sont membre de la Fédération de la Vente Directe.

Voici l’adresse de la Fédération de la Vente Directe où vous pourrez vous procurez le code complet de déontologie, véritable code de conduite de la vente directe qui réglemente avec précision les relations entreprise-client et entreprise vendeur, la liste de confiance des entreprises adhérentes qui respectent ce même code, ainsi que d’autres précisions si vous en faites la demande :

FEDERATION DE LA VENTE DIRECTE
100, Avenue du Président Kennedy
75 016 PARIS

Site web : fvd.fr

La vente en réunion privée :

conçue aux Etats-Unis avant la dernière guerre et présente en Europe depuis les années 60, la vente par réunion est devenue très populaire en France. Elle a été lancée en France en 1962 avec la société Tupperware et ses célèbres boîtes en plastiques colorés. Elle a un très grand avenir devant elle car répond à un besoin qu’on ne trouve ni dans les magasins traditionnels et encore moins dans l’achat vpc : celui de réaliser des achats dans une ambiance chaleureuse et décontractée, avec un contact humain. En fait la définition de cette vente est simple : c’est la présentation et démonstration de produits par un vendeur au domicile d’une hôtesse qui invite pour cette présentation d’autres personnes. Les entreprises choisissent ce mode de diffusion pour des produits dont la décision d’achat est prise principalement par des femmes et qui nécessite une démonstration. Votre activité de vendeuse est à temps choisi, adaptée au disponibilité de votre temps. C’est une activité à proximité de votre domicile, d’une grande souplesse d’adaptation aux contraintes familiales. Il existe en fait 3 catégories de ventes en réunions :

vente en réunion simple : une simple démonstration générale/information est réalisée devant un petit groupe d’invités (de 4 à 10 personnes).

vente en réunion ‘motivée’ : 2 phases. Explication du produit par une présentatrice déléguée suivi de la participation et de la mise en pratique des clients.

vente ‘ouverte’ : c’est un des mode de vente qui rencontre le plus de succès. La clientèle vient à votre domicile pour voir les produits que vous exposez dans votre salon ou une autre pièce si elle est soignée. Vous faîtes des permanences pendant une ou plusieurs demi-journées, à des horaires prédéfinis. Les clientes viennent vous voir aux heures qui leur conviennent sans avoir pris de rendez vous. Vous les laissez découvrir visuellement et tactilement le produit puis vous vous occupez de chaque cliente à tour de rôle, en leur expliquant individuellement les produits.

L’hôtesse : son rôle et son évolution possible

Les produits ici sont donc distribués à travers un important réseau d’animatrices qui organisent des rencontres au domicile d’hôtesse. Dans les ventes de ce type, vous pouvez facilement démarrer en tant qu’hôtesse pour la vente à domicile. Contrairement à d’autres systèmes de vente (porte à porte), il ne s’agit pas ici d’aller vendre vous même des articles à l’extérieur. Cela signifie que votre domicile qu’il soit appartement ou maison va servir de lieu de vente. Vous allez donc recevoir chez vous : les clientes, les vendeuses avec leurs produits. Par ailleurs, il se peut que vous serviez de ‘modèle’ à une démonstration (lorsqu’il s’agit par exemple d’un maquillage par exemple) ou que vous prêtiez des objets de votre intérieur (pour tester des produits d’entretien...). Pour certains produits, vous pouvez être amenée aussi à transformer votre intérieur en petit atelier de création au cours duquel l’animatrice enseigne gratuitement différentes techniques. Elle fait d’un loisir créatif (ex. Themco : gamme de produits de loisirs pour la décoration et la peinture tous supports, facile et à faire soi-même), une activité rentable et lucrative.

En genéral, ce sont des produits féminins pour une clientèle exclusivement féminine (cosmétiques, bijoux fantaisie, vêtements, maquillages, produits diététiques, d’entretiens, parfums...). Par ailleurs, la gamme des produits s’élargit constamment.

Vous devez avoir une bonne présentation, portez une attention toute particulière sur votre tenue vestimentaire et votre coiffure. Par ailleurs, d’un contact facile, vous devrez être chaleureuse, souriante, communicative et rassurante : les clientes doivent être bien accueillies et se sentir bien chez vous.

Voici ce que vous aurez à faire :

c’est en partie vous qui vous chargerez d’inviter les personnes qui assisteront à la vente (votre entourage, vos voisines, vos amies...). Si vous êtes de bonne humeur, joviale et conviviale, et si vous leur donnez envie, vous n’aurez aucun mal à faire venir des personnes chez vous. Ces réunions sont aussi l’occasion pour ces femmes (et pour vous) de se distraire en se retrouvant, faire de nouvelles connaissances dans le voisinage etc... Elles répondent à un besoin de notre époque de plus en plus absent dans la vie de tous les jours : celui de de se réunir pour parler, de prendre un peu de temps pour s’occuper de sa santé, de son apparence et de son bien-être.

assister la déléguée vendeuse au bon déroulement de la vente,

vous renseigner sur les spécificités et les tarifs des produits présentés pour informer les acheteuses après la réunion, pendant la semaine de réfexion.

Pour devenir hôtesse, contactez la Fédération de la Vente Directe qui vous remettra la liste des entreprises utilisant la vente par réunion. Faîtes-vous envoyer leurs brochures respectives pour faire votre choix. L’entreprise choisie vous mettra alors en relation avec la distributrice de votre région. Devenir hôtesse de vente à domicile est un premier pas et peut se révéler être une expérience enrichissante et ceci à plusieurs niveaux :

Vous êtes au première place pour juger des techniques de vente en regardant les vendeuses faire leur travail et vous êtes mieux à même de déterminer si vous avez réellement envie de faire le même métier.

Vous observez la qualité, l’attractivité et la réactivité des produits présentés (nombreuses ventes réalisées ou pas).

En étant proche de la distributrice, cette dernière vous donnera les ficelles du métier, des conseils sur la profession ainsi que de nombreuses informations sur les carrières possibles (fillières, statuts, rémunérations...).

C’est elle qui vous présentera à l’entreprise si vous le désirez.

A partir de ces bonnes bases et en reconduisant l’expérience plusieurs fois avec de nouvelles sociétés, vous avez tous les atouts en main pour choisir par la suite l’entreprise la plus dynamique ainsi que les produits les plus performants et les les plus motivants (si vous désirez vous lancer dans la vente à domicile). Avec une initiation gratuite et un encadrement rassurant précédent une formation plus complète, vous vous familiariserez petit à petit au monde de la vente directe. Car c’est aussi un des points positifs de cette expérience : vous êtes accompagné en douceur et progressivement à vos responsabilités dans la vente. Vous serez, dès le départ et en permanence, soutenue par une équipe. Les plus performants dans la vente ne sont pas toujours ceux qui connaissent déjà le métier. Beaucoup de personnes craignent ce type de travail (pour de mauvaises raisons) alors que c’est un métier possédant de nombreux avantages (notamment au niveau des horaires). C’est aussi l’occasion de sortir de l’inactivité tout en rencontrant de nouvelles personnes, permettant de nouer de fructueux contacts aussi bien professionnels qu’amicaux.

Les réunions de vente conviennent tout à fait aux femmes quelles soient :

- jeunes mères, soucieuses de préserver leurs vies de familles tout en continuant à travailler,

- femmes seules, sans grande qualification et cherchant un emploi pour rompre leur solitude,

- mères de famille : cela leur permet de retrouver une occupation après le grand vide laissé par leurs enfants partis vivre leurs vies...

CONCLUSION

Les déléguées vendeurs/ses étaient des personnes comme vous et nombreuses sont celles aujourd’hui qui, satisfaites de leur travail, ne regrettent rien. Répétons que les métiers de la vente directe sont des professions qui ne demandent aucun antécédent professionnel. Vous pouvez venir d’horizons divers ou même n’avoir encore jamais travaillé : en étant motivé, vous pourrez étape après étape, gravir les échellons et obtenir une vraie place dans les professions de la vente, avec des salaires ou des marges motivantes à la mesure de l’implication de chacun.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

__BM__